Gary Strachan et ses 42 blooks !!

Gary Strachan est l’un de nos fidèles clients. Il a publié et imprimé jusqu’à présent 42 blooks ! Peux-tu le croire ?!

Chacun de ses blook présentent une histoire de son enfance, ses souvenirs, ses pensées et sa vie présente. Une fois que vous commencez à lire, vous ne pouvez pas vous arrêter.

BlookUp a donné à Gary la possibilité d’importer son contenu depuis son blog, les mettre en forme à son goût et de les imprimer afin d’en conserver une trace pérenne pour qu’il puisse partager tout ses meilleurs moments avec sa famille et ses amis.

Pourquoi ne pas faire la même chose? Consultez notre site pour plus d’informations.

Tous les blooks de Gary sont dans notre BlookSpace. Bonne lecture 🙂

Noël 2017 : nos meilleurs idées cadeaux pour les amoureux du livre !

1. Un Livre de Poche en forme de crayon

livre-poche-crayon

Un accessoire unique et fait main par Papiers et Contes en Herbe, qui portera élégamment vos courriers, cartes, CD, et empêchera l’empilement en vrac de tous ces objets encombrants sur le bureau de l’heureux·se destinataire. Un des cadeaux les plus utile !

___________________________

Continue reading « Noël 2017 : nos meilleurs idées cadeaux pour les amoureux du livre ! »

Partager sa bibliothèque sur #Shelfie

On le sait, le digital, les blogs et réseaux sociaux ont donné ou entretenu le goût de l’écriture et de la création, et donné au monde du livre une seconde jeunesse en mettant l’auto-édition à portée de toutes et tous.

Les livres et l’écriture font partie du quotidien de nombre d’entre nous, et internet leur rend hommage !livre alignés sur un shelfie

Quoi ? Pourquoi ? Et dans quelle étagère ?

Sur Instagram, on retrouve sous le hashtag #shelfie une ribambelle de photos inspirantes mettant en scène étagères et bibliothèques. Le mot « shelfie » lui-même donne le ton puisqu’il combine le mot « shelf » (étagère en anglais) et le mot « selfie » (les fameux autoportraits photographiés du XXIe siècle, pour ceux qui dormaient au fond).

Beaucoup de photos de décos d’intérieur presque tout droit sorties d’un magazine IKEA se bousculent ; Mais, et c’est ce qui nous intéresse ici, on y trouve aussi des livres !

culturetripbooks-bibliotheque en utilisant le hashtag shelfie

#Shelfie, c’est en effet l’occasion de faire de sa bibliothèque personnelle une star le temps d’un hashtag, et de faire partager ses goûts en matière de lecture ou ses manies de rangement à ses amis et followers… Ainsi que de découvrir ce qui compose les goûts des autres et comment chacun organise et entoure ses lectures !

bluestockingbookhelf-instagram-livres-dores

bluestockingbookhelf-instagram-livres-couleurs

Pas question toutefois de se vanter de posséder des lectures élitistes ou des rangées de livres sans fin (même si on reconnaît toujours qu’une bibliothèque fournie est jolie à prendre en photo 😉 ), mais simplement de faire (et se faire) plaisir visuellement et de démarrer échanges et débats autour de ses livres favoris !

Après tout, le contenu d’une bibliothèque est souvent révélateur de la personnalité de son (ou ses) propriétaires : C’est d’ailleurs avec  ce postulat de départ que le journal The Guardian avait lancé le concept du Shelfie en Décembre 2013. Le principe-même d’échange littéraire via hashtag a commencé en 2011 avec le #VendrediLecture de Twitter, crée par une association de passionné·es et toujours alimenté chaque vendredi !

shelfjoy-femme-lisant

Plus de 820 000 publications sont aujourd’hui classées sous le hashtag #shelfie et il en arrive toujours plus ! Il est donc toujours temps de participer, et si vous êtes plutôt du genre à twitter frénétiquement, #VendrediLecture est fait pour vous !

_________________________________

Article source | Images:  @earthscorners, @culturetripbooks, @bluestockingbookshelf et @shelfjoy

Voir et écouter l’Islande avec HVISL : un livre qui s’écoute !

Un livre qui se sent ? Fait ! Et un livre qui s’écoute ?

Découvrez plutôt !

On parle beaucoup de livres audios, ceux qu’une personne va lire à haute voix et enregistrer afin que d’autres puissent l’écouter.

Globalement, le livre audio n’est fait que pour être écouté. Il se révèle être pratique notamment pour les personnes en situation de handicap visuel.

vidéo d'un livre qui s'écoute

Pour celles et ceux qui peuvent se le permettre, il existe quelques concepts de livres mêlant la vue et l’audition. Vous apprécierai cette découverte en tant qu’expérience globale. C’est le concept de Hvisl – Whispers of Iceland (« Chuchotements de l’Islande »), à la fois album photo et guide de voyage sonore vous emmenant visiter l’Islande !

Le projet a été crée par Chloé Curé et Bertrand Lanthiez à partir de leur voyage commun de l’Islande. Les sons ont quant à eux été apportés par Johannes Mandorfer.

cable d'un livre qui s'écoute

Leur collaboration vous propose ainsi d’apprécier des photos de paysages à couper le souffle et d’intérieurs chaleureux. Au fur et à mesure que les pages se tournent, vous découvrez du bruit du vent et des vagues, d’une conversation en islandais. Ou encore un craquement de la glace ou du bouillonnements des geysers…

Alors que vous profiterez de l’ambiance dans vos écouteurs, quelques parties rédigées vous parleront également de la formation des paysages, de la langue locale, du climat, de la mythologie… Un livre qui s’écoute, l’expérience immersive à ne pas manquer !

texte d'un livre qui s'écoute

____________________________

Article Source | Crédits images : Bertrand Lanthiez 

Construire des gratte-ciels à partir de sequoia !

Depuis 2006 se tient chaque année la « Skyscraper competition » (Ou compétition des gratte-ciels en français). Une compétition organisée par le magazine d’architecture « eVolo ». Celle-ci a pour but de repousser les limites de la construction telles que nous les connaissons. Ainsi que repenser la manière dont celle-ci interagit avec son environnement.

Au cours de la dernière édition de cette compétition, plus de 400 dossiers ont été examinés par le jury. Il a nommé trois gagnants et a décerné 22 mentions honorables. Le projet dont nous allons vous parler fait partie de ces dernières !

visuels de grattes-ciels de sequoia geants
Crédits : Evolo

Au cœur du projet de ces architectes sud-coréens, le sequoia géant a été victime de l’exploitation humaine et souffre en conséquence du réchauffement climatique. En effet, les racines de ces sequoia géants (près de 100m de haut) sont trop petites pour les maintenir debout lorsque ces derniers se décomposent.

Ces architectes ont donc décidé de se réconcilier avec la nature en occupant l’espace vide à l’intérieur du tronc des arbres vieillissant. Pour ce faire, la construction d’un noyau au centre ainsi que d’une structure soutenant l’écorce est nécessaire en vue d’empêcher l’arbre de tomber longtemps après que son tronc ait pourrit.

L’espace ainsi construit à l’intérieur de ces séquoias servirait d’espace de travail dédié à l’art et la recherche. En somme, c’est une initiative que l’on saluera !

architecture d'un gratte-ciel de sequoia
Crédits : Evolo

Personnes grimpants un sequoia
Crédits : Evolo

Personnes de l'intérieur d'un sequoia
Crédits : Evolo

___________________________

Source

Transformer un livre de recette en lasagnes !

Vous aimez les lasagnes aux pâtes fraîches ?

Oui, mais vous n’avez pas la recette et pas toujours tous les ingrédients sous la main ?

Arrêtez tout ! On vous a trouvé de quoi réduire le nombre d’excuses pour ne pas faire des lasagnes maison grâce à ce livre de recette coméstible!

L’agence de design allemande Korefe a été débauchée par la maison d’édition Gerstenberg, créant ansi un livre de recette insoite unique en son genre. Une édition spéciale subtilement titrée « L’Ultime Livre de Cuisine » (« Das Echte Und Einzige Kochbuch ») !

livre-lasagnes-d
Quelqu’un serait capable de manger la pâte directement, ou c’est juste moi ? *_*

________________________________________________

En effet, cette pièce est entièrement composée de pâte fraîche et chaque page est gravée d’instructions sur comment cuisiner vos lasagnes.
Ensuite, une fois que vous avez appliqué la recette, il vous suffira seulment d’utiliser les pages, afin de constituer les couches de votre plat. En glissant  les pâtes entre deux bonnes louches de sauce bolognaise, de gruyère râpé, d’oignons et de viande hachée.

Plat du livre de recette de lasagne
Littéralement chaque page va vous servir !

________________________________________________

En vérité, l’histoire ne dit pas de quoi est faite la garniture, mais il vous sera en effet toujours possible d’improviser si vous préférez le saumon ou une version végétarienne.
Attention quand même à ne pas vous tromper ! Une fois la page trempée de sauce, il n’est pas dit que vous pourrez la relire pour vérifier les ingrédients !

personne entrain d'utiliser le livre de recette de lasagne
Les couches finies, on met au four…

________________________________________________

Hélas, il semble que cette édition limitée n’ait été tiré qu’à un seul exemplaire pour la maison d’édition. On ne retrouvera pas de sitôt le concept d’un livre comestible dans nos librairies de quartier, centre commerciaux ou sites de vente en ligne…

livre de recettes de lasagnes
Le résultat final ! Plutôt appétissant !

________________________________________________

Alors, véritable idée  ou simple coup de pub ? Nous en attendant, on a FAIM.

______________________________________

Article Source (Anglais) | Crédits Images : Korefe

Faire pousser des arbres avec un livre biodégradable !

Pour faire des livres, il faut des arbres (jusque là, pas de surprise). Le problème est que ces livres sont rarement biodégradables à 100%. On se retrouve avec des livres vieillissants qu’on ne peut recycler que très difficilement…

C’est en Argentine qu’a vu le jour un livre entièrement biodégradable. Une fois planté, il permettra de faire pousser un arbre. (Ce qui devrait sans doute vous rappeler notre article sur le journal japonais à planter). Quel est donc son secret ?

Tout d’abord, contrairement à la majorité des autres livres, celui-ci utilise de l’encre bio qui est donc sans danger pour l’environnement. Du papier ne contenant aucun acide. Des graines sont ensuite placées à l’intérieur du papier au moment de la fabrication du livre.

couverture-livre
Ce livre décrit les aventures d’un homme dans la jungle équatoriale à travers les yeux de son fils.

À l’origine de ce projet, les éditions Pequeño Editor voulaient délivrer un message aux enfants à qui est adressé ce livre : « Aujourd’hui pour la première fois, un arbre poussera à partir d’un livre biodégradable » .

Si toutefois remplacer la manière dont tous les livres à travers le monde semble difficile (voire irréalisable) dans l’immédiat, on saluera l’initiative de cette modeste maison d’éditions sud-américaine qui en plus de proposer une alternative durable, éduque les enfants dans la foulée ! 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Pequeño Editor, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à leurs pages Facebook et Twitter !

Source

Une bibliothèque faite à partir de livres abandonnés à Bogota!

José Alberto Guitierrez conduit un camion-poubelle dans les rues de Bogota. En effet, il a constaté avec horreur que certaines personnes jetaient les livres dont ils ne voulaient plus. Cela fait donc plus de vingt ans qu’il s’est donné pour mission de sauver autant de livres que possible de l’abandon ! La solution, les ramener chez lui.  Cette initiative lui a valu d’être nommé « Seigneur des livres ».

Un homme récupérant les livres abandonés dans la rue de Bogota
José Alberto au volant de son camion-poubelle dans les rues de Bogota. Crédits : Guillermo Legaria/ AFP

__________________________

Au fur et à mesure que leur maison se remplissait de livres abandonnés.  José Alberto, sa femme Luz Mery et leurs trois enfants ont transformé leur rez-de-chaussée en une bibliothèque totalement gratuite ! Ils l’ont baptisé « La Fuerza des las palabras » (« La Force des mots »).  Si bien que le succès fut immédiat et des bénévoles venus de tout le pays et même de l’étranger ont afflué à Bogota pour assister José Alberto et sa famille. Ce n’est pas tout puisque Luz Mery a eu l’idée de donner une seconde vie aux livres abandonnés  en piteux état grâce à ses talents de couturière et en ouvrant son « Hôpital des lettres ».

Par la suite, le succès de « La Force des mots » a permis à José Alberto d’être invité aux salons du livre de Bogota, Monterrey (Mexique) et Santiago (Chili). Suite à ces apparitions, des centaines de donations ont afflué des quatre coins du continent sud-américain ! Tellement bénefique qu’à ce jour, ce sont près de 25 000 ouvrages remplissent les 90m² de la bibliothèque !

En conséquence, la famille Guitierrez a du arrêter les séances de lecture qu’ils proposaient aux enfants du quartier ! Et ce en raison de manque d’espace à l’intérieur de la bibliothèque ! Désormais ils n’ouvrent que lorsqu’un lecteur sonne à la porte pour obtenir un livre.

des personnes dans la bibliotéque pleine des livres abandonés
Une séance de lecture à l’intérieur de la bibliothèque pour les enfants du quartier. Crédits : La Fuerza des las Palabras fundacion

__________________________

La portée de José Alberto est telle que les Forces armées révolutionnaires de Colombie, (FARC) ont demandé à la famille Guitierrez de fournir des livres aux rebelles. Ceci, en vue de  préparer leur réinsertion dans la société suite à la signature de l’accord de paix ayant mis fin à cinquante années de conflits.

À travers « La Force des mots » José Alberto voulait démontrer que la nourriture n’était pas la seule victime du gaspillage ! Mais que l’abandon de livres constituait un gaspillage intellectuel tout aussi regrettable ! « Les livres m’ont transformé », explique-t-il. « Donc j’ai pensé que dans ces lieux-là, c’était un symbole d’espérance, un symbole de paix » 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’oeuvre de José Alberto et sa famille?  Nous vous encourageons à visiter leur site internet !

__________________________

Source

Le Parthénon des livres contre la censure !

Cela fait maintenant plus de deux semaines que se tient la Documenta. Une prestigieuse exposition d’art moderne et contemporain, dans la ville de Cassel en Allemagne. Pour sa quatorzième édition, l’exposition accueille un temple semblable au Parthénon d’Athènes constitué uniquement de livres !

Construction du parthénon des livres
La construction du Parthénon des livres par des bénévoles. Crédits John Macdougall – AFP

_________________________________________________

 

Le déroulé de l’éxpostion

Marta Minujin, artiste à l’origine de cette oeuvre et figure du pop-art latino-américain présente ce temple comme un symbole de lutte contre la censure ! C’est pourquoi seuls des livres qui ont été censurés à certains moments de l’Histoire furent utilisés pour sa construction. Pour cela, l’artiste a fait appel à des étudiants de l’université de Cassel pour sélectionner 170 ouvrages différents dans une liste qui en comptait près de 70 000 à la base puis a lancé un appel au don pour récupérer des copies des ouvrages choisis (Il est possible de retrouver la liste, en anglais, des livres utilisés en allant sur le site de la Documenta 14). De plus, l’emplacement du temple n’a pas été choisi au hasard. Il s’agit de l’endroit exact où furent brûlés les livres d’auteurs marxistes et juifs durant l’un des autodafés ayant suivi la victoire du NSDAP en 1933.

Parthénon-Livres-Pilier-Dessous
Aucun livre incitant à la haine raciale, comme Mein Kampft, n’a été utilisé pour la construction de l’édifice. Crédits John Macdougall – AFP
 

_________________________________________________

Le Parthénon des livres se veut respecter les dimensions du modèle original présent à Athènes, soit 70 mètres de long pour une largeur de 31 mètres avec 10 mètres de hauteur. La construction de l’édifice a nécessité près de 100 000 livres ! En effet, chaque livre est enfermé dans une pochette plastique pour le protéger de tout intempérie pour la durée de l’exposition qui se termine en Septembre. Les livres utilisés seront par la suite distribués au public lorsque l’édifice sera ainsi  démonté à l’issue de cet événement.

Vous souhaitez en savoir plus sur les ouvrages ayant été utilisés pour la construction du Parthénon des livres? Vous pouvez trouver la liste (en anglais) des livres interdits en allant sur le site de la Documenta 14.

Parthénon-livres-nuit-face
Crédits – DPA
 

_________________________________________________

Source

Avant, on avait des Bibliobus maintenant le bookmobile !

Le bookmobile, un nouveau concept ! Fût un temps, il fallait sortir de sa maison et aller jusqu’à la librairie ou la bibliothèque pour se procurer des livres. Bien avant Amazon ou même internet, un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Mais comment se débrouillaient les personnes qui habitaient trop loin des grandes villes ?Et celle qui n’avaient pas de bibliothèques à proximité ?

Le « Bookmobile » (ou Bibliobus en Français), était LA solution pour ceux qui n’avaient pas accès à une bibliothèque ou une librairie près de chez eux. Il nous faut voyager jusqu’à la fin des années 1850 pour voir la première de ces bibliothèques mobiles à Warrington en Angleterre, sous la forme d’un chariot tiré par un cheval. L’homme à l’origine de ce concept était un marchand et philanthrope nommé George Moore. Il s’était donné pour mission de diffuser les bien-faits de la littérature aux petits villages alentours.

premier bookmobile de l'histoire
Une représentation de la « Perambulating library » de Warrington en 1859, la première bibliothèque mobile connue à ce jour.

————————————————————————————

Le concept a fait fureur et les bookmobiles se sont multipliées au point d’atteindre les États-Unis. Les chevaux furent par la suite remplacés par des voitures et le succès de ces bibliothèques mobiles n’eût cesse de croître jusqu’au milieu du vingtième siècle avant de disparaître petit à petit.

 le bookmobile de l'année 1920
Photo d’un bibliobus dans les années 20. Crédits – Numismatic Bibliomania Society

————————————————————————————

Il est toujours possible d’en trouver quelques unes dans la plupart des grandes villes françaises, leur motivation reste inchangée. Partager les valeurs de la littérature et éduquer ceux qui en ont le plus besoin. 

Source