Sensory Fiction, le projet de roman connecté

Après l’ouïe et l’odorat, les livres continuent à faire tomber des barrières et à nous surprendre !

Sensory Fiction est un livre unique en son genre  intitulé « The girl who was plugged in » (Littéralement : « La fille qui était branchée »), œuvre de science-fiction écrite par James Tiptree, une femme, comme son nom de plume tente de le cacher… en 1973 !

Il ressemble à n’importe quel livre mais sa taille et son épaisseur ont de quoi interpeller : En effet,  cet ouvrage permet d’expérimenter les émotions de son personnage principal à l’aide d’une veste connectée à revêtir avant d’entamer la session de lecture !

sensory-fiction-lumiere
Le livre du futur

Continuer à lire « Sensory Fiction, le projet de roman connecté »

Interview: Parler littérature avec Nadia !

Ça faisait longtemps qu’une interview n’était plus apparue sur le blog, pas vrai ? Alors pour bien commencer l’année, on reprend les bonnes habitudes et on ouvre le bal 2018 avec Nadia, passionnée de littérature et auteure du blog Le Style de ma Plume !

styledemaplume-logo

__________________________________

Continuer à lire « Interview: Parler littérature avec Nadia ! »

Interview : Le blog d’une classe de CM2 en livres !

Cette semaine, nous avons rencontré Sylvanie Girault, enseignante à l’école Sainte-Marie de Mérignac en Gironde.

Elle est à l’origine d’une initiative originale puisqu’elle fait tenir un blog à ses élèves de CM2 et a eu l’idée de le transformer en un livre souvenir qui sera vendu (à un prix très raisonnable 😉) à chacun de ses élèves, et elle a accepté de témoigner de son expérience, de la conception à la commande de ces nombreux livres !

Merci à elle, et place à l’interview !

blooks-sur-table

_______________________________________________

Présentez-vous en quelques lignes : Vous, vos passions, vos projets…
Je m’appelle Sylvanie Girault, je suis Maman de 3 enfants et suis professeur d’école à l’établissement privé Sainte-Marie de Mérignac (33) depuis 4 ans. Ma classe de CM2 comporte 30 élèves de 11 ans. J’ai commencé à proposer un blog de classe il y a 4 ans à mes élèves. Je voulais que les enfants soient familiers avec l’informatique et l’écriture. Aussi ai-je pensé à créer un blog où les enfants seraient les auteurs, pour les intéresser à l’écriture mais également pour qu’ils aient un public, qu’ils puissent être lus par les autres. Le blog est exclusivement alimenté par des écrits des élèves. Je n’écris pas moi-même, c’est leur blog, j’interviens juste sur les commentaires. Cette année, c’est la quatrième promotion de CM2 qui tient à jour ce blog de classe.

sylvanie-blook
Sylvanie tenant son blook devant la photo de classe de la promotion 2016/2017

_______________________________________________

De quoi traite votre blog ?
Le blog traite des temps forts de la classe durant l’année scolaire, c’est-à-dire essentiellement les sorties extra-scolaires, comme notre voyage annuel en Angleterre, à Londres, mais aussi nos visites de monuments de la région, comme la visite de l’Hôtel de ville, du Palais de Justice, du Musée Jean Moulin, de la cathédrale Saint-Pierre ou encore de Claouey, le village ostréicole du Cap ferret. Nos sorties sont des moments pédagogiques forts pour les élèves, car tout ne s’apprend pas en classe et certains élèves ne connaissent même pas leurs proches environs. Nos sorties sont en cohérence avec le programme scolaire d’une classe de CM2 et elles stimulent certains élèves que le côté scolaire pur peut parfois rebuter. Mais surtout ces sorties les motivent à écrire car elles sont des supports, des prétextes à raconter ce qu’ils ont vu, compris, ou ressenti. Les élèves peuvent ainsi par l’écrit s’intéresser davantage au monde qui les entoure, et l’outil informatique (des tablettes-PC, minis-ordinateurs au format tablette avec clavier et écran tactile) les motive également. Tous les élèves ont écrit au moins un article au cours de l’année, chacun avec leur style propre ; c’est cette diversité également qui est intéressante justement, par rapport à un blog classique qui est tenu par une seule personne.

Depuis que le blog a été ouvert, nous avons publié environ 70 articles et plus de 6000 pages ont été vues par les enfants mais aussi … les parents. C’est bien que les parents puisent ainsi suivre leurs aventures. Le blog est public et tout le monde peut découvrir les aventures de la promo.

blooks-alignes
Les 42 blooks prêts à être distribués

_______________________________________________

Quels sont les contenus dont vous êtes la plus fière ?
C’est naturellement les articles qui traitent de notre voyage annuel en Angleterre, en octobre dernier. Chaque année la classe part à Londres pour un séjour de 5 jours de découverte de la civilisation anglaise. C’est le moment fort de l’année attendu par tous les élèves, où pendant 5 jours ils vivent une expérience collective forte et où ils prennent le temps de s’imprégner de la civilisation anglaise, de ses mœurs, de la gastronomie, de ses paysages… C’est une visite culturelle.

Le CM2 est une année très riche en terme de contenu à apprendre, à valider avant le passage au collège. Cette sortie permet aux élèves de se retrouver tous ensemble et de fédérer le groupe classe, à plusieurs centaines de kilomètres de chez eux. Les articles publiés sont plus riches car ils cristallisent « ce temps a eux » et cette amitié.

detail-blook-bureau
Un des blooks dans son environnement !

_______________________________________________

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans la confection d’un livre ?
J’ai souhaité que chaque élève puisse garder une trace physique de cette tranche de vie en Angleterre, avec tous leurs copains. Lors de la conception du livre sur la plateforme BlookUp, je n’ai donc conservé que les articles et photos du voyage à Londres pour faire un livre plus compact et consacré uniquement à ce voyage. Et puis cela fait sens d’avoir une trace matérielle pour mes élèves, car le CM2 est la dernière année d’école avant le passage au collège. Certains élèves se connaissent depuis 7 ans au moins, depuis leur entrée en maternelle ; ils ont grandi ensemble et vont pour certains être séparés, à l’entrée au collège. Avoir avec soi pour toujours un souvenir de leur scolarité en images est réellement unique et précieux. Je viens juste de recevoir les 40 livres et je dédicacerai ceux dont les élèves ou parents en auront fait la demande ! Dédicacer tous les livres prendrait beaucoup de temps et il faut pouvoir trouver les mots justes.

dedicace
Exemple de livre dédicacé par les professeurs et amis d’un élève !

_______________________________________________

Quels sont les points positifs de la plateforme ? Quels sont les axes d’amélioration selon vous ?
Je trouve que c’est facile de créer un blook, la plateforme est intuitive. Seul petit regret, le choix standardisé de la taille des photos. Certes, il y a 3 choix de dimensions de photos mais lorsqu’on en choisit un, toutes les photos sont de la même dimension. Cela crée du coup, à certains endroits, des pages avec du blanc. Je pense qu’il serait bien de pouvoir offrir la possibilité de jouer sur les marges entre les photos pour réduire cet aspect de vide, parfois.

Sinon la qualité du livre est impeccable, la couverture avec le pelliculage brillant est vraiment très bien.

ecole-ste-marie-merignac
L’École Sainte-Marie de Mérignac

« Français et Lecture », l’étude du CNL !

A l’occasion du Salon Livre Paris, le plus grand salon du livre en France qui aura lieu cette année du 24 au 27 Mars, une fois n’est pas coutume, on vous partage une étude récente du Centre National du Livre (CNL) !

Récente, car conduite en janvier 2017 (la  précédente remontait à 2015), cette étude brosse un portrait plutôt positif de la relation qu’entretiennent les français·es avec la lecture et met en évidence des évolutions dans les motivations et les pratiques.

man-woman-smiling-books

Qui lit, et pourquoi ?

En effet, nous serions 84% à nous déclarer lecteurs et lectrices quasi quotidien·nes, principalement de romans (69%) de livres « pratiques » consacrés à la décoration, la cuisine, le bricolage (59%), et de BD, mangas ou Comics (48%). Notre goût pour la lecture serait motivé par le simple plaisir, le désir d’apprentissage et d’ouverture sur le monde, mais aussi par l’envie de s’évader, de passer le temps et d’oublier ses soucis. Lire aurait donc des vertus recherchées et appréciées !

L’étude révèle que le lectorat français est composé d’autant d’hommes que de femmes, que ces personnes sont majoritairement jeunes et diplômées et souligne également l’influence importante de l’éducation et du contexte familial sur les pratiques de lecture, puisque près de 20 % des français·es qui ne lisent pas n’ont pas été initié·es à cette activité dans leur enfance.

girl-reading-library

Livres d’occasion, achats en ligne et lecture digitale en hausse

La fréquentation des médiathèques et des bibliothèques est restée stable par rapport à 2015, de même que la proportion de visiteurs qui empruntent dans ces établissements. Les livres neufs ont toujours la cote mais 34% des lecteurs et lectrices ayant acquis un livre en 2017 l’ont acheté d’occasion, contre 26% en 2015.

Enfin, en parlant d’achats, si les librairies générales et spécialisées et les grandes surfaces culturelles restent en tête des lieux où nous aimons chiner nos livres, les sites de vente en ligne progressent très rapidement, faisant d’Internet le troisième lieu d’achat de livres !

Le CNL explique cette hausse par l’absence de librairies à certains endroits du territoire, d’ouvrages indisponibles dans les circuits de distribution « traditionnels », mais aussi par la tendance que nous aurions à penser que les prix seraient plus élevés en boutique alors que la loi française garantit depuis trente-cinq ans le prix unique du livre.

En parallèle de la hausse des achats de livres sur Internet, les amateurs d’e-books se font aussi de plus en plus nombreux, avec 24% en 2017 contre 19% en 2015.

La France aime les livres ? Il semblerait donc que oui ! Il ressort de l’analyse du CNL que le livre reste un objet que l’on aime offrir et conserver, et que si les Français ne lisent pas plus, c’est plus par manque de temps que d’envie.

On vous avait dit que le livre papier avait encore de l’avenir 😉

________________________________________

Source articleTélécharger l’Étude « Français et Lecture 2017 » du CNL – Crédits photos : PJ Accetturo, Josh Felise

Interview : Minh-Tho livre ses impressions sur la création de son blook

L’équipe de BlookUp a eu le plaisir d’échanger avec Minh-Tho, qui a réalisé un livre à partir de son blog et qui a accepté de partager son avis avec notre communauté. Trève de suspense, elle nous dit tout sur l’impression de son joli blook !

  • Présentez-vous en quelques lignes
    Je m’appelle Minh-Tho PHAM. Je suis titulaire d’un Master 2 de Marketing-Communication-Publicité depuis Octobre 2014 et suis actuellement une formation pour devenir rédacteur web.

blook-mihn-tho-pham-2

  • De quoi traite votre blog ?
    « How to survive in Paris » est un blog généraliste et éclectique sur la vie parisienne et d’autres sujets qui me tiennent à cœur. Sa particularité tient au fait qu’il est écrit en Anglais et qu’il est lu par des internautes des quatre coins du monde. Passionnée d’écriture créative, je suis notamment l’auteur d’une trentaine de poèmes et nouvelles. Mes poèmes sont l’expression métaphorique de mes émotions du moment ou des causes qui me tiennent à cœur. Mes nouvelles sont plutôt des romances et ont généralement un lien avec Paris.
  • Pourquoi avez-vous décidé d’imprimer votre blog ?
    Mes poèmes et nouvelles sont des créations uniques et je voulais garder une trace matérielle de mes écrits. J’ai choisi d’imprimer un recueil de 18 poèmes et un de 16 nouvelles pour le plaisir de les avoir sous forme de livre et pour les diffuser à mes proches et à un public plus large.
  • Comment avez-vous connu BlookUp ?
    L’idée de faire un ou plusieurs livres à partir de mon blog me trottait dans la tête depuis plusieurs mois. J’ai simplement fait une recherche sur Internet et BlookUp était un des rares sites à être compatible avec la plateforme WordPress donc j’ai décidé de sauter le pas.
  • Quels sont, selon-vous, les points positifs de BlookUp ?
    Les droits d’auteur appartiennent à l’auteur du blog dont le blook est tiré. On ne paye que les exemplaires que l’on souhaite commander. L’importation des données du blog est assez rapide et la création du blook est simple d’utilisation. On crée soi-même sa biographie, sa photo de couverture et sa quatrième de couverture. On reste maître de la naissance de notre blook de A à Z. Enfin, on peut choisir de rendre notre blook privé ou public. L’avantage de le rendre public est qu’on peut le mettre en vente sur le Blookshop de BlookUp, on peut fixer notre prix de vente et donc la marge que l’on va toucher par vente de blook.
  • Quels sont les points négatifs ?
    On ne peut pas retoucher les photos ni changer leur dimension. Lors de la création du blook, si notre blook est trop long, il faut reprendre la sélection des articles à publier depuis le début, ce qui peut être fastidieux.
  • Comment jugez-vous l’élaboration et l’organisation de votre blook ?
    L’élaboration et l’organisation du blook peut être facile et rapide si on se limite à une photo par article et à un blook pas trop volumineux, idéalement une quinzaine d’articles. L’aperçu du résultat est également d’une grande aide lors de la création du blook.
  • Comment trouvez-vous le résultat final ?
    Je suis très heureuse d’avoir des exemplaires physiques de mes écrits préférés. L’impression des pages est nette et belle, cela donne un rendu satisfaisant. L’image de couverture que j’ai choisie est un peu pixellisée, mais à part cela, je n’ai rien à redire. Les blooks sont beaux, légers et on peut les emporter partout avec soi !
  • Quels sont les retours de votre entourage ?
    Mon entourage me soutient et a commandé plusieurs exemplaires. Il est content que je puisse réaliser un projet qui me tient à cœur.
  • Pourquoi avoir décidé de rendre votre blook public dans le BlookShop ? Que pensez-vous de cette possibilité offerte par la plateforme ?
    Je voulais qu’il puisse être commandé par un public aussi large que possible. Le fait d’avoir son blook officiellement en ligne lui donne plus de cachet et donne un aspect plus professionnel à la vente. De plus, c’est nous qui choisissons le prix de vente et la marge que l’on touchera sur les ventes de blooks. Ainsi, tout le monde est gagnant !

Merci beaucoup Mihn-Tho d’avoir accepté de partager votre expérience avec notre communauté de blogueurs ! Vous pourrez retrouver son blook « How to survive in Paris » dans notre Blookshop par ici.

blook-minh-tho-pham