Construire des gratte-ciels à partir de sequoia !

Depuis 2006 se tient chaque année la « Skyscraper competition » (Ou compétition des gratte-ciels en français). Une compétition organisée par le magazine d’architecture « eVolo ». Celle-ci a pour but de repousser les limites de la construction telles que nous les connaissons. Ainsi que repenser la manière dont celle-ci interagit avec son environnement.

Au cours de la dernière édition de cette compétition, plus de 400 dossiers ont été examinés par le jury. Il a nommé trois gagnants et a décerné 22 mentions honorables. Le projet dont nous allons vous parler fait partie de ces dernières !

visuels de grattes-ciels de sequoia geants
Crédits : Evolo

Au cœur du projet de ces architectes sud-coréens, le sequoia géant a été victime de l’exploitation humaine et souffre en conséquence du réchauffement climatique. En effet, les racines de ces sequoia géants (près de 100m de haut) sont trop petites pour les maintenir debout lorsque ces derniers se décomposent.

Ces architectes ont donc décidé de se réconcilier avec la nature en occupant l’espace vide à l’intérieur du tronc des arbres vieillissant. Pour ce faire, la construction d’un noyau au centre ainsi que d’une structure soutenant l’écorce est nécessaire en vue d’empêcher l’arbre de tomber longtemps après que son tronc ait pourrit.

L’espace ainsi construit à l’intérieur de ces séquoias servirait d’espace de travail dédié à l’art et la recherche. En somme, c’est une initiative que l’on saluera !

architecture d'un gratte-ciel de sequoia
Crédits : Evolo
Personnes grimpants un sequoia
Crédits : Evolo
Personnes de l'intérieur d'un sequoia
Crédits : Evolo

___________________________

Source

Faire pousser des arbres avec un livre biodégradable !

Pour faire des livres, il faut des arbres (jusque là, pas de surprise). Le problème est que ces livres sont rarement biodégradables à 100%. On se retrouve avec des livres vieillissants qu’on ne peut recycler que très difficilement…

C’est en Argentine qu’a vu le jour un livre entièrement biodégradable. Une fois planté, il permettra de faire pousser un arbre. (Ce qui devrait sans doute vous rappeler notre article sur le journal japonais à planter). Quel est donc son secret ?

Tout d’abord, contrairement à la majorité des autres livres, celui-ci utilise de l’encre bio qui est donc sans danger pour l’environnement. Du papier ne contenant aucun acide. Des graines sont ensuite placées à l’intérieur du papier au moment de la fabrication du livre.

couverture-livre
Ce livre décrit les aventures d’un homme dans la jungle équatoriale à travers les yeux de son fils.

À l’origine de ce projet, les éditions Pequeño Editor voulaient délivrer un message aux enfants à qui est adressé ce livre : « Aujourd’hui pour la première fois, un arbre poussera à partir d’un livre biodégradable » .

Si toutefois remplacer la manière dont tous les livres à travers le monde semble difficile (voire irréalisable) dans l’immédiat, on saluera l’initiative de cette modeste maison d’éditions sud-américaine qui en plus de proposer une alternative durable, éduque les enfants dans la foulée ! 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Pequeño Editor, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à leurs pages Facebook et Twitter !

Source