Le Portage de Livres, la lecture à domicile

La Médiathèque François Mitterand de Poitiers a trouvé la solution pour faire parvenir compagnie et divertissement aux personnes âgées, handicapées ou isolées : Le portage de livres !

Elle donne ainsi aux habitant·es de la ville en demande de lecture la possibilité d’être livré·es gratuitement de leur livres, issus des collections de la médiathèque, de l’artothèque et de la ludothèque.

portage-livre-femmes

Dominique Delbor reçevant ses nouveaux livres des mains de Carine Chollet et Isabelle Brillanceau, travaillant à la médiathèque

____________________________

La livraison est en effet « comprise » dans le prix de leur abonnement à la médiathèque (6€ par an, 16€ en plein tarif), proposant ainsi un service inestimable sans aucun surcoût. Les personnes livrées reçoivent la visite du personnel de la Médiathèque et peuvent échanger quelques mots en même temps que leurs livres, qu’elles rendent (bien sûr 😉 ) tout en empruntant de nouveau.

Tous les 24 jours, c’est un nouvel arrivage de livres audios qui atterrit sur les tables des bénéficiaires et leur permet, grâce à la quantité et diversité de contenus disponibles, d’y trouver leur bonheur pour plusieurs années !

portage-mains-echange____________________________

La médiathèque propose en effet près de 2 300 textes lus et a également signé un partenariat avec l’association Valentin Haüy (Paris) qui permet aux personnes non et malvoyantes inscrites d’avoir accès à un fonds supplémentaire de 200 textes lus, gravés sous format « Daisy ». Les abonné·es peuvent aussi accéder gratuitement à 20 000 titres depuis la bibliothèque de téléchargement Éole.

____________________________

Article source | crédits photos : Bm-poitiers.fr et Marie-Laure Aveline

« Français et Lecture », l’étude du CNL !

A l’occasion du Salon Livre Paris, le plus grand salon du livre en France qui aura lieu cette année du 24 au 27 Mars, une fois n’est pas coutume, on vous partage une étude récente du Centre National du Livre (CNL) !

Récente, car conduite en janvier 2017 (la  précédente remontait à 2015), cette étude brosse un portrait plutôt positif de la relation qu’entretiennent les français·es avec la lecture et met en évidence des évolutions dans les motivations et les pratiques.

man-woman-smiling-books

Qui lit, et pourquoi ?

En effet, nous serions 84% à nous déclarer lecteurs et lectrices quasi quotidien·nes, principalement de romans (69%) de livres « pratiques » consacrés à la décoration, la cuisine, le bricolage (59%), et de BD, mangas ou Comics (48%). Notre goût pour la lecture serait motivé par le simple plaisir, le désir d’apprentissage et d’ouverture sur le monde, mais aussi par l’envie de s’évader, de passer le temps et d’oublier ses soucis. Lire aurait donc des vertus recherchées et appréciées !

L’étude révèle que le lectorat français est composé d’autant d’hommes que de femmes, que ces personnes sont majoritairement jeunes et diplômées et souligne également l’influence importante de l’éducation et du contexte familial sur les pratiques de lecture, puisque près de 20 % des français·es qui ne lisent pas n’ont pas été initié·es à cette activité dans leur enfance.

girl-reading-library

Livres d’occasion, achats en ligne et lecture digitale en hausse

La fréquentation des médiathèques et des bibliothèques est restée stable par rapport à 2015, de même que la proportion de visiteurs qui empruntent dans ces établissements. Les livres neufs ont toujours la cote mais 34% des lecteurs et lectrices ayant acquis un livre en 2017 l’ont acheté d’occasion, contre 26% en 2015.

Enfin, en parlant d’achats, si les librairies générales et spécialisées et les grandes surfaces culturelles restent en tête des lieux où nous aimons chiner nos livres, les sites de vente en ligne progressent très rapidement, faisant d’Internet le troisième lieu d’achat de livres !

Le CNL explique cette hausse par l’absence de librairies à certains endroits du territoire, d’ouvrages indisponibles dans les circuits de distribution « traditionnels », mais aussi par la tendance que nous aurions à penser que les prix seraient plus élevés en boutique alors que la loi française garantit depuis trente-cinq ans le prix unique du livre.

En parallèle de la hausse des achats de livres sur Internet, les amateurs d’e-books se font aussi de plus en plus nombreux, avec 24% en 2017 contre 19% en 2015.

La France aime les livres ? Il semblerait donc que oui ! Il ressort de l’analyse du CNL que le livre reste un objet que l’on aime offrir et conserver, et que si les Français ne lisent pas plus, c’est plus par manque de temps que d’envie.

On vous avait dit que le livre papier avait encore de l’avenir 😉

________________________________________

Source articleTélécharger l’Étude « Français et Lecture 2017 » du CNL – Crédits photos : PJ Accetturo, Josh Felise